Page 1 sur 2

Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 09:59
de maseramo
Un grand merci à notre ami Philippe qui nous fait passer une belle video de présentation et d'essai d'une superbe Biturbo i de 1987, en Italien :


https://www.facebook.com/carlo.carugati ... 639681367/

Un peu de traduction sommaire pour les non italianophones :

Carlo Carugati a trouvé dans la boite à gants un document oublié et égaré, la fiche de production de la voiture, quelque chose que le client n'a jamais, qui reste normalement à l'usine dans les archives. Ce document rarissime est intéressant car il permet d'apprendre qu'il fallait 3 semaines pour assembler une Biturbo. Celle-ci fut construite du 13 mai 1987 au 2 juin 1987.

Carlo souligne très bien le véritable amour (le mot n'est pas trop fort) qui a présidé à la naissance de la Biturbo, qu'Alejandro De Tomaso appelait " la mia Maseratina" ("ma petite Maserati), qui fut présentée le 14 décembre 1981 (date anniversaire selon De Tomaso de la fondation de Maserati) puis au salon de Genève 1982 puis au salon de Turin 1982 au parco Valentino où Carlo la vit pour la première fois. Beaucoup de concessionnaires d'autres marques commandèrent des dizaines de Biturbo, dessinée par Pierangelo Andreani qui avait déjà commis la Ferrari Mondial.

La couleur du modèle présenté est le "Stormy Sky" (ciel d'orage) qui fut la couleur de lancement de la Biturbo i en 1986. La Biturbo est très compacte (4.15 x 1.71) et il y a beaucoup de détails de carrosserie ressemblant à la Lancia Delta (pare chocs peints avec la bande de caoutchouc noir, nervure latérale, volant 4 branches ...). La sellerie en velour était faite à la main.

Reprenant un vieux mythe erroné, Carlo se trompe ensuite en disant que la base moteur était celle du V6 de la Merak, alors que la seule similitude est le V ouvert à 90 degrés. Personne n'est parfait !

Le différentiel autobloquant Sensitork serait, selon Carlo, issu de l'expérimentation en Formule 1.

La Biturbo a eu le grand mérite de sauver Maserati et les Maserati actuelles n'auraient pas existé sans la Biturbo qui est une grande Maserati. Là je suis tout à fait d'accord avec Carlo !

Le moteur est à injection sans intercooler avec les tubes chromés qui montent direct des turbines latérales pour rejoindre le Y en avant de la chambre d'admission. 185 cv pour 2 litres (1996 cc) au lieu des 180 cv de la "carbu" mais plus de souplesse d'utilisation et plus de fiabilité.

Grazie mille à Philippe et à l'équipe Carlo Carugati - Angelica Adami pour cette présentation qui précède une mise en vente apparue sur Anamera le lendemain !
http://www.finecars.cc/fr/detail/car/55 ... e=1&ret=63

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 10:07
de maseramo
Super mignonne, "carina" !

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image




Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
La fameuse et exceptionnelle fiche de fabrication (impegnata 13.5.87, deliberata 2.6.87) :
Image
Image

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 12:12
de Froggie
Merci Philippe et Alido.
Une biturbo toute neuve!

Ce genre de fiche ne peut-il pas être obtenu aujourd'hui de Maserati Classiche (Fabbio Collina) moyennant paiement?

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 17:29
de Domi13
Grazie Alido,
Tu as raison de dire que la Biturbo et Detomaso ont sauvé Maserati
Dominique
3200GTA

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 17:37
de Tinker
Très belle auto :Maze

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 19:08
de Blu Sera
Merci les amis ! Très belle peinture que ce stormy sky métalisé, c'est pas Cedfred qui me contredira ;)

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 21:20
de maseramo
Ah c'est élégant une :Maze Biturbo et celle-ci très particulièrement. :)


Froggie a écrit:Merci Philippe et Alido.
Une biturbo toute neuve!

Ce genre de fiche ne peut-il pas être obtenu aujourd'hui de Maserati Classiche (Fabbio Collina) moyennant paiement?


Salve Froggie, la très très grande majorité des Maserati Biturbo, dont cette Biturbo i présentée ici, ont été assemblées à l'usine Lambrate près de Milan. C'est l'ancienne usine Innocenti et plus anciennement encore l'usine qui fabriquait les scooter Lambretta dans les années 50-60. Après avoir racheté Maserati en 1975, De Tomaso s'empara d'Innocenti vers 1977 et c'est sur ce site industriel très vaste (beaucoup plus que celui de la via Ciro Menotti de Modène) qu'il décida d'assembler en grande quantité sa nouvelle "Maseratina". Les moteurs étaient par contre tous fabriqués à l'usine Maserati de Modène et envoyés à Lambrate pour l'assemblage de la Biturbo. Les seules Biturbo fabriquées à Modène furent les châssis courts : c'est à dire les Spyder Zagato (sauf les tous premiers en 1984-1985 assemblés chez Zagato), les Karif et les Shamal plus, je crois, des 228.

Devant l'arrêt de production des Innocenti et la baisse des ventes des Maserati Biturbo au début des années 90, le site de Lambrate devenait surdimensionné et De Tomaso décida de licencier et de rapatrier toute la production à Modène ce qui provoqua des mouvements sociaux importants à Lambrate. En 1993, victime d'un accident vasculaire cérébral qui le laissa hémiplégique, De Tomaso vendit Maserati à Fiat qui fit aboutir fin 1993 la fermeture de Lambrate dont les vastes terrains industriels devinrent "miraculeusement" constructibles pour des lotissements d'habitations !

Pour finalement répondre à ta question, Froggie, malheureusement cette fermeture de Lambrate se fit dans une telle confusion sociale (grèves, occupation d'usine etc ...) que les archives des Biturbo ne furent pas correctement rapatriées à Modène. C'est l'extraordinaire Ermanno Cozza, toujours soucieux de l'histoire qui, bien qu'à la retraite depuis 1988 mais travaillant bénévolement aux archives tous les après midi (l'embryon de Maserati Classiche), prit sa voiture personnelle et monta à Lambrate pour essayer de ramasser le plus de papiers possibles sur les Biturbo ! Et je crois qu'il y parvint assez bien car il parle dans son livre d'une soixantaine de cartons. Ce n'est peut-être pas ultra complet mais, grace à l'initiative d'Ermanno Cozza, vous pouvez toujours essayer de demander à Maserati Classiche des renseignements sur votre Biturbo construite à Lambrate. Par contre, Maserati Classiche (désormais Fabio Collina qui a succédé à Ermanno Cozza) peut très bien renseigner gratuitement sur les Biturbo sus-citées produites à Modène et sur toutes celles produites après 1994 et donc forcément à Modène aussi (Quattroporte IV, Ghibli GT, 3200 GT).

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 21:53
de Froggie
Merci de ces précisions historiques, Alido.
Décidément les biturbo (enfin, la plupart) n'ont pas eu de chance, même pas droit à leur généalogie ;)

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 22:03
de maseramo
Si si Froggie, je viens de replonger dans le livre d'Ermanno Cozza pour bien vérifier. En fait, il a réussi à ramener une soixantaine de cartons. C'est pas complètement exhaustif mais c'est déjà pas si mal et pas dérisoire comme je l'avais précédemment cru et écrit ;) Excuse-moi pour le contre-temps, tu as lu avant que je ne corrige !

Re: Biturbo i 1987

MessagePosté: Mer 21 Nov 2018 22:13
de maseramo
Ce sacré Ermanno Cozza a aussi réussi à faire ramener par un dirigeant de Fiat la Lambretta carénée des records de vitesse qui se trouve actuellement au musée Panini :
Image

C'est donc pour cela qu'il y a une Lambretta de records au musée Panini qui est l'ex-collection de l'usine Maserati.