Nous sommes le Jeu 20 Sep 2018 17:14


Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

La bibliothèque
Les miniatures
Les musées
Les nouvelles de Maseramo

Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:23

Ciao a tutti, cari Maseratisti !
Voici le topo que je souhaitais vous présenter dans le bus en allant à Cremona lors de la célébration du centenaire Maserati. Mais un problème de reconnaissance de numérotation rendait cette présentation impossible (si ça vous arrive, numéroter 001, 002 ...010 .. et non 1,2, ... 10 car certains logiciels comme celui du bus reconnaissent prioritairement le premier chiffre passant de 1 à 10 à 100 à 2 à 20 !)

Bref, je vais vous présenter une personnalité importante du Maseratisme et de la course automobile, qui devrait intéresser aussi vos compagnes : Maria Teresa De Filippis qui fut la première femme pilote de formule 1. ça se passait en 1958 et c'était sur une Maserati bien sûr, et pas n'importe laquelle, une 250 F championne du monde l'année précédente avec Juan Manuel Fangio !


Image

Sur cette photo, prise aux essais du Grand Prix de Monaco 1958, Maria Teresa De Filippis a 32 ans. Elle est noble, "blasonata" comme disent les italiens. Comtesse napolitaine, elle n'est pas une débutante dans le monde de la course automobile car elle a déjà derrière elle une très belle carrière de pilote en Italie, s'étendant sur 10 années de 1948 à 1958. On peut dire d'ailleurs que cette première carrière fut très brillante, plus que celle de pilote de Formule 1 qui suivit. C'est sa seconde carrière qui lui valut pourtant de rentrer à jamais dans l'histoire du sport automobile !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:27

Mais revenons en arrière, au sortir de la guerre. Jeune fille, Maria Teresa était surtout intéressée par l'équitation bien qu'elle ait toujours aimé conduire (son père, ingénieur dont la société installa l'électricité dans toute la Campania, lui laissait volontiers le volant de sa Fiat 2500 "fuoriserie" bien avant qu'elle ait son permis de conduire. Sa fille sans permis était son chauffeur alors que lui papotait avec sa femme ou ses amis sur la banquette arrière !).

Image

Les deux frères de Maria Teresa parièrent qu'elle n'aurait pas le courage de s'inscrire dans une course automobile. Relevant le défi, à 22 ans, elle participa avec sa Fiat Topolino 500 cc personnelle à la course Salerno-Cava de Tirreni 1948 qu'elle remporta (dans sa classe) devant une cinquantaine de concurrents mâles éberlués ! Peu de temps après, elle signa, toujours avec la topolino qu'elle connaissait merveilleusement, le second temps lors d'une autre "classique" de la région, la Sorento-Sant'Agata, clouant définitivement le bec à ses deux frères.
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:31

Maria Teresa prit ainsi gout à la course automobile et, abandonnant l'équitation, décida de s'y consacrer totalement. La Fiat Topolino (ce qui signifie petite souris en italien, Topolino c'est Mickey !) avait motorisé l'Italie aisée avant que la Fiat 500 ne motorise l'Italie populaire. Elle n'était pas mal, la Topolino, mais pour la course automobile c'était pas le mieux. Le comte De Filippis, débordant d'amour pour sa fille et ayant le chéquier facile, offrit en 1949 à Maria Teresa une Urania BMW pour la suite de sa carrière de pilote.

La Urania BMW fut construite dans ces années 47/53 par Berardo Taraschi à Teramo dans les Abruzes, près de Pescara, et utilisait un moteur bicylindre boxer de motocyclette BMW 750 cc placé à l'avant et entraînant les roues arrière. Le châssis était tubulaire et recevait une carrosserie en aluminium, les trains roulants étaient ceux de la Fiat Topolino. Le poids n'excédant pas 450 kg, cette petite barquette se révélait être assez compétitive dans ces années d'après guerre et connut un petit succès.


Image

On voit ici Maria Teresa, cheveux défaits, dans son Urania BMW. On distingue bien les cylindres boxer débordants de la carrosserie de part et d'autre sous les lames transversales de suspension avant
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:35

Maria Teresa toute souriante à 23 ans dans sa barquette Urania. Il faut vous imaginer la société italienne provinciale en 1949. Une jeune femme pilote de voitures de course faisait sensation et Maria Teresa fut énormément photographiée et surnommée "il Pilotino", le petit pilote, par "la Gazetta dello Sport", l'équivalent de notre "Equipe" !

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:38

Dans l'après guerre, chaque ville un peu importante voulait sa "coppa" ou son "Gran Premio" . Les "classiques" foisonnaient et attiraient un public nombreux et terriblement exposé ! Miraculeusement, les accidents touchant les spectateurs furent pourtant assez rares.

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:40

Maria Teresa et son Urania connurent de beaux succès en courses de cote (les fameuses "salite") :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:44

Maria Teresa dans son Urania dans les années 2000 :

Image
remarquez le gros ventilo derrière la calandre, le bicylindre Boxer BMW, qui dépasse de la carlingue sur les côtés, étant refroidi par air :
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:47

Maria Teresa concentrée au départ de la Targa Florio 1949 :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:50

Souriante et légèrement cabotine :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les "hommes" de Maserati : Maria Teresa De Filippis

Messagede maseramo » Mar 7 Oct 2014 20:52

Tous et toutes étaient intrigués par cette jeune femme pilote de course, qui baisse ici les yeux en souriant :

Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7364
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Suivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité