Nous sommes le Mar 20 Nov 2018 09:32


Les nouvelles de Maseramo

Image Image Image Image

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede Gun » Dim 20 Mai 2012 18:30

Steph69 a écrit:....De quoi inspirer largement Maseramo pour une nouvelle inédite "Le bichonneur". :lol:


Allez hop au boulot Maseramo :D
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3321
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Lun 21 Mai 2012 22:00

wouai, j'ai déjà le titre : "the detaillor" ou en français, "c'était un gars qui avait une chiffonnette" ! Mais je crois que Trid et Barth aussi sont d'excellent "purificateurs" de la moindre pièce de leur auto.

Mais avant ça, quelques photos pour illustrer les aventures de John Simone :


Le colonel (casquette) dans sa barquette Maserati A 6 GCS (2 litres, 6 cylindres, 180 cv, 750 kg, 235 km/h)
Image

La tipo 151 rouge de Maserati France au Mans 1962 (4 litres, V 8, 360 cv, 973 kg, 284.8 km/h en course aux Hunaudières mais aurait été chronométrée au delà de 300 km/h à Monza)
Image
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Lun 21 Mai 2012 22:11

Image
La 151 rouge de Maserati France et les 2 blanches du team Cunningham au Mans 1962


Image
La 151 remaniée mène pendant des heures le Mans 1963 devant une armada de Ferrari


Image
La 152 (encore appelée 151/3) pour le Mans 1964 sort d'usine non encore peinte (5 litres, V 8, 410 CV, 1086 kg, 320 km/h)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Jeu 24 Mai 2012 21:51

Bon, encore quelques photos pour illustrer l'épopée Maserati au Mans du temps du colonel Simone, et je vous poste la petite nouvelle que vous m'avez commandée sur les rois du detailling.


Le Mans 1964 où la 151 tournait dans les temps des protos à moteur centraux arrière (Ferrari 330 P et 275 P, Ford GT 40) avant une rupture lente de canalisation de frein lors d'une incartade dans le sable au virage Indianapolis ce qui provoqua un peu plus tard un court-circuit sur l'alternateur :
Image


la 152 réparée engagée aux 12 h de Paris :
Image

la 152 encore améliorée (dite 154) poussée à 430 cv à Modène (hiver 1965) prête pour le Mans 1965. Malheureusement, Lucky Casner trouvera la mort dans cette auto lors de l'accident des essais préliminaires au Mans en avril 1965

Image

La dernière Maserati de course au Mans, la tipo 65, barquette fabriquée en hâte en quelques semaines après l'accident de Casner avec le moteur V 8 de la 154 en position centrale arrière : la mise au point châssis n'a pas eu le temps d'être faite et l'auto, très rapide mais inconduisible en virage, sortit de la route au Mans 1965 après quelques minutes de course !
Image

le châssis type birdcage de la 65
Image
Un lourd V 8 de 5 litres dans un châssis si léger, fallait oser !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Jeu 24 Mai 2012 22:22

merci à Michel Bollée et à son beau livre "la Maserati du colonel" pour ces bells photos 151-152-154-65.
Et maintenant, à la demande de Steph69 et de Gun, "le Bichonneur" ou "The Detaillor"

the detaillor


Bob dépensait au travail toute la rigueur et l'esprit d'organisation dont il était capable. Une fois rentré à la maison, c'était monsieur "à peu près". Rien de trop précis ou nécessitant une attention un tant soit peu soutenue ne pouvait lui être demandé. Chez lui, Bob, c'était un tiers de présence réelle, un tiers de désinvolture, un tiers de rêverie et aussi un bon tiers de paresse mais là, comme Marcel Pagnol le faisait dire à César :"ça dépend de la grandeuuuur des tieeeeers !"
Oh, il daignait bien mettre la table mais oubliait des couverts ou les verres étaient dissemblables, il descendait le sac des ordures mais négligeait de placer une nouvelle garniture dans la poubelle. Dans les piles de linge de Bob, sa femme s'escrimait à trier les affaires propres de celles à envoyer au lavage. Sur son bureau, les factures déjà réglées et celles encore à honorer gisaient pèle-mèle et ses chaussettes souvent dépareillées, si elles faisaient rire les enfants, finissaient par agacer sa douce et tendre.
Heureusement que dans "les choses du couple" son implication et son application relevaient de suffisamment de talent naturel pour satisfaire son épouse sans qu'il lui en coûtat trop d'effort ! Mais à cette exception près, d'importance il est vrai, cet homme laissait chez lui une assez forte impression d'inachevé, d'inaccompli.

Son épouse, par un de ces détours obscurs à l'âme masculine dont sont remplis les journaux et les cerveaux feminins, eut alors l'idée lumineuse de lui faire trois cadeaux simultanés : une Maserati 222 à la mécanique convenable mais aux peintures et garnitures surrannées, un énorme sac de chiffonnettes et un nécessaire complet de produits de décrassage, essorage, lustrage, asticage et finalement ressuscitage !

Image


A l'image de Neile Adams qui avait offert une Ferrari 250 Lusso à son mari, l'acteur Steeve Mc Queen, une telle femme existait, oui oui, sans n'avoir rien à se faire pardonner, mais attention, ce n'était pas si simple, avec une idée précise derrière la tête, une tactique élaborée, un échaffaudage complexe et prémédité comme seules les femmes savent en assembler.
Elle commença devant son mari à lustrer l'extrémité d'une aile. "Regarde, ça marche bien ce produit". Le mâle, intéressé, souleva un sourcil ténébreux. Il s'y mit avec application et patience, n'avançant que lentement mais ne laissant derrière sa chiffonnette qu'un résultat parfait. Tel Forrest Gump qui, du jour au lendemain, s'était mis à courir sans trop savoir pourquoi et sans plus pouvoir s'arrêter, Bob entreprit de nettoyer de fond en comble, astiquer, rénover la Maserati (qui le méritait bien). Tout y passa, carrosserie, sièges, contre-portes, moteur et même châssis.
La nuit, carnets de notes signés, prières récitées, méditation effectuée, devoir conjugal accompli, il n'était pas rare qu'il abandonne son lit douillet et son épouse tendrement endormie pour descendre au garage et se glisser, non pas sous la couette, mais au péril de sa vie sous le châssis de la Masette montée sur câles pour nettoyer, parfois démonter, astiquer jusqu'à la faire reluire une pièce sous l'auto que personne ne verra jamais !
Inutile de préciser qu'il ne faisait plus rien d'autre à la maison : les ronces envahissaient le jardin, la voiture familiale qui avait laissé sa place au garage au profit de la Maserati changeait de couleur sous les couches multiples et emmélées de pollens divers, de fientes d'oiseaux et d'aiguilles de pins. La maison était un capharnaum et, sauf pour aller travailler, Bob ne se lavait même plus !
Son épouse commençait à douter sérieusement de la pertinence et de la justesse de ses calculs. C'est alors que se produisit un miracle : après six mois de dur labeur, la Maserati était enfin parfaite comme au jour de sa sortie d'usine, dedans, dehors, dessous, impeccable ! Bob posa lentement la chiffonnette qu'il tenait en main, leva les yeux et, pour la première fois depuis six mois, regarda autre chose que sa Maserati. Ce qu'il vit l'horrifia : le garage lui parut sordide, hideux, les étagères couvertes de dizaines de bidons éventrés, débouchés et sâles, des outils en vrac de partout, des milliers de chiffons dégoutants jetés aux quatre coins.
Un drap immaculé plus une bâche couvrant la Maserati, il entreprit de ranger, nettoyer, repeindre le garage. Il fallait un écrin digne à son bijou. Sa femme retrouva le sourire. Puis, par cercles concentriques de plus en plus larges autour de la Maserati, Bob s'attaqua à l'escalier, à la maison, à la jungle du jardin qui redevint pelouse. Sa femme était radieuse et fière de la réussite de son stratagème. Mais on ne pouvait plus arrêter Bob désormais. Tout y passait, de la cave au grenier. Maniaque, il devenait maniaque, perfectionniste à l'excès et, peu à peu, agressif. Il se mit à réprimander rudement les enfants qui mangeaient leurs gâteaux sur la banquette arrière de l'Opel Zafira en revenant de l'école. Son épouse se vit reprocher un manque de rigueur et de sérieux dans la tenue de la maison, l'éducation des enfants et même jusque dans ses tenues vestimentaires jugées trop négligées ! Elle ne souriait plus du tout. Son mari était passé d'un extrême à l'autre, le dilettante désinvolte s'était mué en E....erdeur de première !
Mais le summum fut atteint quand il lui suggéra de se faire remonter, par une chirurgie esthétique, ses paupières supérieures qu'il trouvait un peu tombantes.
Elle lui réplica du tac au tac : "et toi alors, ton double menton, tu l'as bien vu ?"
"justement", lui répondit-il, "j'ai pris rendez-vous pour un lifting du cou"

C'en fut trop, elle réfléchit toute une nuit et décida de passer au plan B : elle dégota une très très vieille, très crade, très abîmée Maserati Biturbo de la première heure, une qu'il mettra très très longtemps à retaper, plus un appareil photo pour bien illustrer toutes les étapes de la restauration, plus une inscription sur Maseratitude pour bien passer du temps à montrer à ses Maseratipotes comme il restaure bien son auto ...
Alors, pendant qu'elle entendait son mari taper à grands coups de marteau pour débloquer les écrous rouillés d'une roue, elle s'assit confortablement, sirota son thé vert et s'exclama : "non mais, refaire mes belles paupières à la Charlotte Rampling, miserattitude !"

(toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels est purement fortuite)
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Dim 10 Juin 2012 13:46

Merci, Gun, d'avoir mis la couverture des "Maseratistes" dans les incontournables !
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede Gun » Dim 10 Juin 2012 14:20

C'est bien légitime.
Toutes les nouvelles que tu as publié sont incontournables.
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3321
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede Gun » Mar 12 Juin 2012 14:41

Dernière nouvelle de Maseramo : Le collectionneur.

Revenir à la liste des nouvelles
Avatar de l’utilisateur
Gun
Administrateur du site
 
Messages: 3321
Inscription: Lun 7 Fév 2011 19:59
Localisation: 91

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede maseramo » Sam 16 Juin 2012 12:21

Je me suis laissé aller à un petit fantasme perso dans cette nouvelle du collectionneur : placer une barquette 300 S de course dans un salon et l'utiliser comme un canapé pour regarder la TV par dessus le saute vent !!! A dire vrai, j'ai piqué l'idée au gars qui m'a vendu la Ghibli qui avait placé dans son (grand) salon une Rolls Royce Twenty à carrosserie ouverte des années 20 et montait à bord pour regarder la télé !!! Y a encore plus dingue que moi !!! :D
"quando turbo spira ...", Dante Alighieri dans "La Divina Commedia"
Avatar de l’utilisateur
maseramo
U16
 
Messages: 7505
Inscription: Dim 8 Jan 2012 10:00
Localisation: Saint-Raphaël (Var)

Re: Les nouvelles de Maseramo

Messagede Barth » Sam 16 Juin 2012 12:46

T'as pas une photo?? C'est vraiment le genre de truc décalé que j'adore!
Un piéton est un monsieur qui va chercher sa voiture. (Frédéric Dard)

Actuelles : Shamal (1991)
Ex: Biturbo 422 (1991) - Coupé 4200 GT CC (2003)
- Biturbo 222 4v (1994) - Biturbo Spyder III 2.8L (1994)

EMAIL: barth@maseratitude.com
Avatar de l’utilisateur
Barth
Membre du bureau
 
Messages: 3554
Inscription: Mar 8 Fév 2011 13:09
Localisation: Sur les bords du Léman en Helvétie...

PrécédenteSuivante

Retourner vers WHAT ELSE ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités